Le Respect des Libertés et des Droits de l’Homme en Tunisie

Le Comité pour le Respect des Libertés et des Droits de l'Homme en Tunisie souhaite attirer l'attention du public, en cette Journée Internationale des Migrants, sur les politiques migratoires actuelles en Europe et en Tunisie, et leurs impacts dévastateurs sur les droits fondamentaux des individus.

✊Le Comité pour le Respect des Libertés et des Droits de l’Homme en Tunisie souhaite attirer l’attention du public, en cette Journée Internationale des Migrants, sur les politiques migratoires actuelles en Europe et en Tunisie, et leurs impacts dévastateurs sur les droits fondamentaux des individus.

🚫Nous dénonçons fermement le mémorandum signé entre la Tunisie et l’Italie qui repose sur une approche répressive et sécuritaire de la migration allant à l’encontre des principes humanitaires et du droit international.

En outre, nous exprimons notre profonde inquiétude face à la montée du racisme anti-noirs et la politique de chasse aux migrantes et aux migrants subsahariens sévissant en Tunisie. Ces pratiques criminelles, discriminatoires et xénophobes sont contraires aux valeurs universelles des droits humains, de dignité et d’égalité.

Nous appelons les gouvernements tunisien et européens à reconsidérer leurs politiques migratoires dans une perspective respectueuse de l’être humain et de ses droits, sans distinction aucune. Le droit fondamental à la liberté de circulation et d’installation doit être au cœur des politiques migratoires.

Nous invitons également la société civile, les organisations internationales et tous les acteurs concernés :

❌ à se mobiliser pour promouvoir un dialogue constructif et des solutions durables qui respectent la dignité et les droits de toutes les migrantes et tous les migrants ;

❌ à proposer un récit alternatif pour contrer les discours haineux des extrêmes droites, les politiques migratoires meurtrières et impitoyables d’externalisation des frontières de l’Union européenne et autres puissances mondiales.

Ensemble, œuvrons pour un monde où la migration est un choix, non une nécessité, où la dignité et les droits de chacune et chacun sont respectés et protégés.

Partager l'article:

Articles Similaires

Le juge d’instruction près du Pôle judiciaire e lutte contre le terrorisme a émis, le 16 juin 2023, une décision portant interdiction du...
Tunisie: "Grave dérive autoritaire" 🎙"La solution ne peut être que dans la coopération. Une coopération qui respecte la volonté des peuples des deux rives...
Retour en images sur la journée de colère et de solidarité du 5 octobre 2023 🛑Rassemblement en soutien aux grévistes de la faim et...
Retour en haut