2017

le Forum tunisien des droits économiques et sociaux dont deux des principaux animateurs (Hedhili Abderrahmane, membre du CRLDHT et Maher Hanin) ont été invités le 3 mars 2017 par le Comité pour témoigner de la multiplication des mouvements sociaux et les risques croissants de criminalisation de ces derniers de la part des autorités tunisiennes. Cette rencontre-débat s’est faite avec le concours du Centre de recherche et d’information pour le développement (CRID) et l’Association pour la taxation des transactions financières et pour l’action citoyenne (ATTAC). Sous l’intitulé, « Tunisie : six ans après la Révolution, les mouvements sociaux se multiplient » .

le Forum tunisien des droits économiques et sociaux dont deux des principaux 

animateurs (Hedhili Abderrahmane, membre du CRLDHT et Maher Hanin) ont été invités le 3 mars 2017 par le Comité pour témoigner de la multiplication des mouvements sociaux et les risques croissants de criminalisation de ces derniers de la part des autorités tunisiennes.

Cette rencontre-débat s’est faite avec le concours du Centre de recherche et d’information pour le développement (CRID) et l’Association pour la taxation des transactions financières et pour l’action citoyenne (ATTAC). 

Sous l’intitulé, « Tunisie : six ans après la Révolution, les mouvements sociaux se multiplient » .

Partager l'article:

Articles Similaires

Le juge d’instruction près du Pôle judiciaire e lutte contre le terrorisme a émis, le 16 juin 2023, une décision portant interdiction du...
Tunisie: "Grave dérive autoritaire" 🎙"La solution ne peut être que dans la coopération. Une coopération qui respecte la volonté des peuples des deux rives...
Retour en images sur la journée de colère et de solidarité du 5 octobre 2023 🛑Rassemblement en soutien aux grévistes de la faim et...
Retour en haut